Les izakaya, petits ou grands, sont sans doute les lieux de sortie préférés des Japonais. Très fréquentés le soir, ils occupent parfois plusieurs étages d’un immeuble. L’izakaya est à mis chemin entre le bar et le restaurant, on y va pour boire de l’alcool mais on peut aussi y manger. Formule très pratique pour éponger l’alcool consommé tout au long de la soirée. Ce soir je vais vous présenter mon plat préféré que vous retrouverez essentiellement dans les izakaya pour un prix très convenable.

Cartilages de poulet frits -ou- Niwatori nankotsu no karaage

鶏軟骨のから揚げ

 

Manger les cartilages du poulet. Qu’elle drole d’idée que voilà ! Et bien croyez-le ou pas c’est délicieux ! Vous pouvez en commander dans n’importe quel izakaya digne de ce nom et ce plat ravira votre palet accompagné d’une pinte d’asahi (marque de bière leader du marché Nippon) bien fraîche. J’ai eu la chance de découvrir ce plat lorsque des amis Japonais nous ont invité un soir. Ce plat nous a intrigué, nous savions juste que c’était bon et que c’était du poulet. Nous avons compris en goutant.

Le cartilage est frit après avoir été assaisonné puis trempé dans de la fécule de pomme de terre et/ou de maïs. Selon votre goût, vous pouvez y ajouter du sel et un filet de citron. Bien entendu, ça se mange en petites quantités et ça ne vous remplira pas l’estomac. Ça peut surprendre, ça craque sous la dent mais en général ça plait. A goûter donc ! ;)

Je ne sais pas si on peut en faire en France. J’imagine que ça ne doit pas être facile à trouver. J’irai demandé à mon boucher, je vous tiendrai au courant. Si vous avez l’info, n’hésitez pas à nous en dire plus.

A découvrir également :  Plats japonais