Le terme otaku est aujourd’hui répandu dans le monde entier. Rappelons que littéralement, il signifie « chez-soi » et qu’il était utilisé pour s’adresser à son interlocuteur de manière respectueuse. Je vous rassure, c’est toujours le cas mais ça va plus concerner les séniors. Les jeunes préfèrent l’utiliser pour désigner des personnes dont la passion est très envahissante et qui utilise la majorité de leur temps libre pour l’assouvir, à la maison. Ce mot est particulièrement utilisé pour décrire les fans de manga, d’animé ou d’idol bien qu’il puisse s’appliquer à bien d’autres passions.

Une nouvelle image du Otaku…

Ce terme traine derrière lui une image très négative. On attribut aux otakus des comportements asociaux, compulsifs, extravagants. On les confond même avec les hikikomori qui relèvent de cas psychiatriques. En bref, des gens peu fréquentables.  Et bien, bonne nouvelle, c’est entrain de changer ! Rappelez-vous, il y a quelques années, le terme geek était employé de manière plutôt péjorative, avec un brin de moquerie dans son utilisation. Aujourd’hui, le geek est mis en avant dans des séries télé, des reportages, des livres et j’en passe. Les geeks sont les grandes stars du net, c’est grâce à eux que tout ça existe. Ils sont des spécialistes dans leur domaine, des références, ils écrivent des blogs, deviennent animateurs télé et réussissent tout de même à avoir une vie sociale. Et si nos geeks occidentaux étaient les otakus du Japon ?

… utilisée par les marketeurs

Les otakus deviennent eux aussi des références, et je me laisse à penser que c’est normal à l’heure du web 2.0 dans laquelle notre société se développe sur la toile. Car, une chose est sure, les geeks tout comme les otakus y sont plus présents que n’importe qui. Au même titre que les geeks, les otakus deviennent des références, ils possèdent le savoir du web, de la nouveauté et de l’information sur les futures innovations à paraître. Ils vont être les instigateurs des nouvelles tendances, des nouveaux mouvements. Et le fait qu’ils soient spécialistes dans leur domaine n’a surement pas échappé aux marketeurs. Ils ont compris depuis longtemps que l’otaku ainsi que le geek étaient devenus des prescripteurs. Qui va mieux parler d’un produit qu’un passionné ? Qui va vous aider à faire votre choix dans un domaine qui vous échappe ? Certainement pas le vendeur de grands magasins qui va vous conseiller le produit sur lequel il gagnera la plus grosse commission. Certainement pas la pub dans votre magazine préféré qui va vous venter le produit sur lequel l’entreprise va faire sa plus grosse marge. Non, ce sont bien nos spécialistes qui vont vous prescrire non pas vos pilules de diazépam mais le dernier film japonais à la mode, le manga référence ou encore l’objet technologique incontournable.

A découvrir également :  Les kamon, symboles des clans japonais

Sur la photo si dessus, vous pouvez voir Danny Choo, un des plus grands représentants de la culture otaku. Il est mondialement connu pour son blog sur la culture nippone et plus particulièrement pour ses connaissances sur les produits dérivés. Et vous pouvez voir sur la photo que, malgré sa passion pour les dolls, il apparait plutôt comme quelqu’un de sympathique et de socialement accomplit.

Pour finir, je dirais que notre société de consommation évolue, qu’il faut faire avec et que, personnellement, je préfère choisir mon produit grâce aux conseils de nos bons vieux otakus. Mais prenez garde tout de même, à ceux qui tirent les ficèles.