Koshima, le berceau de la primatologie japonaise

Koshima est une petite île située dans la préfecture de Miyazaki, au sud-ouest du Japon, au large des côtes de Kyushu. Sur l’île de Koshima vivent environ 100 singes japonais (Macaca fuscata), bien connus pour leur comportement consistant à laver les patates douces.

Ils lavent donc les pommes de terre dans l’eau de mer avant de les manger. Et beaucoup d’entre eux marchent sur deux jambes en tenant des pommes de terre dans leurs deux mains.

Ces comportements uniques ont été découverts par le groupe de recherche de l’université de Kyoto dans les années 1950. Les chercheurs ont montré que les primates non humains avaient certaines pratiques culturelles pour la première fois dans le monde.

On peut voir les singes sur l’île. Mais cette île est inhabitée, et il n’y a pas de magasin ni de centre d’information. Un petit bateau est exploité depuis le continent. Mais vous devez faire une réservation à l’avance.

Si vous visitez à marée basse, l’île et le continent sont reliés et vous pouvez vous rendre sur l’île à pied.

Le macaque japonais

macaques japonais

Le macaque japonais est une espèce endémique du Japon, répartie de la région d’Aomori à l’île de Yakushima, mais sa répartition est fragmentée dans certaines régions. Cette espèce est connue comme le primate non-humain le plus septentrional du monde.
Sur l’île de Koshima, les macaques vivent actuellement en deux groupes. Chaque groupe est composé de moins de 50 individus, dont plusieurs femelles et mâles adultes. Il existe des rangs de dominance dans un groupe, et le plus élevé est un mâle alfa.

A découvrir également :  Carte de Tokyo

Les bébés des macaques naissent en été, et vivent avec leur mère. Lorsque les mâles atteignent l’âge de 7 ans environ et deviennent sexuellement matures, ils quittent leur troupe d’origine et commencent à vivre seuls. Certains rejoignent une troupe plus tard, mais d’autres ne le font pas. Les femelles restent dans leurs troupes d’origine après avoir atteint leur maturité.

Un hiver est la saison des amours pour les individus sexuellement matures. Les individus en période de reproduction ont le visage et la vulve rouges. On peut facilement observer leurs copulations pendant cette saison. Les mâles solitaires s’approchent des troupes et tentent d’accéder aux femelles des troupes pour s’accoupler, bien que les mâles des troupes les repoussent souvent. Ils semblent accepter ou refuser la copulation en fonction du moment de la chaleur ou de la préférence dans le choix du partenaire, etc. Finalement, les femelles tombent enceintes et donnent naissance l’été suivant, tous les 2 ou 3 ans. Ensuite, les macaques adultes vivent jusqu’à l’âge de 16 ans environ.