petite ville côtière au charme suranné

Onomichi (尾道) est une ville pittoresque située le long de la mer intérieure de Seto, dans l’est de la préfecture d’Hiroshima. La ville s’étend depuis le continent jusqu’à certaines des îles voisines, reliées par les ponts du Shimanami kaido. De petits ferries assurent la liaison entre le centre-ville et les îles voisines, ce qui ajoute à l’atmosphère nostalgique de la ville portuaire d’Onomichi.

Onomichi se caractérise par ses nombreuses pentes, en haut et autour desquelles la ville s’étend. De nombreuses attractions de la ville sont situées le long des pentes, et les visiteurs devront emprunter les ruelles étroites qui traversent les zones résidentielles pour y accéder. La célèbre promenade des temples d’Onomichi, par exemple, fera monter et descendre les visiteurs sur les pentes en passant devant les 25 temples de la route.

Histoire d’Onomichi

Onomichi a joué un rôle clé en tant que port stratégique important dès le Moyen Âge. Des entrepôts ont été construits en 1168 et une grande quantité de l’hommage annuel de Bingo Otanosho y était conservée. En 1169, il a été reconnu comme port officiel.
Le port d’Onomichi a commencé à prospérer en tant que port d’envoi des hommages annuels, et les navires appelés “Kitamae Ship” qui reliaient Hokkaido à Osaka ont commencé à faire des escales à l’époque d’Edo. On dit que lorsque le “Kitamae Ship” faisait escale, toute la ville s’activait.

En raison de la grande prospérité, certaines personnes sont devenues très riches. Ces gens s’appelaient “Gousho” (riche marchand), et ils investissaient leurs richesses dans la construction de temples, l’entretien de la ville, et d’autres projets. Ces temples et une grande partie de l’atmosphère de la ville que l’on peut facilement voir aujourd’hui sont le résultat de ces grandes fortunes et du désir des Gousho de créer une beauté abondante.

Les temples D’Onomichi

Jikôji (持光寺) est situé à environ 0,4 km de la station Onomichi.

C’est l’ancien temple de Jodoshu (Bouddhisme de la terre pure), et la porte de pierre est unique.

Kômyôji (光明寺) est situé à environ 0,6 km de la gare d’Onomichi.

C’est également le temple de Jodoshu et il a été fondé au début du 9ème siècle.
On y trouve le tombeau de Jinmaku (1829-1903) qui fut l’un des plus grands champions des lutteurs de Sumo (Yokozuna) de l’histoire.

Senkôji (千光寺) est situé à environ 1 km de la gare d’Onomichi.

C’est le temple du bouddhisme Shingon et il a été fondé en 806.
Il se trouve à flanc de montagne avec des falaises rocheuses.

Il y a un parc sur la falaise derrière le temple, et c’est un point d’observation populaire.

Le téléphérique mène à ce parc depuis le pied de la montagne.

Ten-neiji (天寧寺) est situé à environ 1,3 km de la gare d’Onomichi.

C’est le temple du bouddhisme Zen Soto et il a été fondé en 1367.
La pagode à trois étages et les 500 statues de Bouddha sont populaires.

Saikokuji (西國寺) est situé à environ 2,1 km de la station Onomichi.

C’est le temple du bouddhisme Shingon et il a été fondé au début du 8ème siècle.
Et il a été restauré au 14ème siècle.

C’est un grand temple et il y a quelques bâtiments dans l’enceinte.
Kondo, construit en 1386, et la pagode à trois étages, construite en 1429, sont désignés comme biens culturels d’importance nationale.

Jôdoji (浄土寺) est situé à environ 3 km de la gare d’Onomichi.

C’est le temple du bouddhisme Shingon.
On dit que le prince Shotoku (574-622) a fondé ce temple.

Le temple principal et la pagode à deux étages sont désignés comme trésors nationaux.