La population du Japon chute d’un nombre record à 126,65 millions dans un contexte de pandémie

La population du Japon a diminué à 126,65 millions d’habitants au 1er janvier 2021, enregistrant la plus forte baisse en nombre et en marge depuis 2013, reflétant une baisse des étrangers résidents due au renforcement des contrôles aux frontières résultant de la pandémie de coronavirus, selon des données gouvernementales divulguées mercredi.

La population s’est élevée à 126 654 244 personnes, soit une baisse de 483 789 personnes ou 0,38% par rapport à l’année précédente, la plus forte baisse depuis 2013, lorsque les chiffres ont commencé à inclure les étrangers résidents, selon les données publiées par le ministère des Affaires intérieures.

Population du Japon

Le nombre de personnes quittant le Japon a dépassé celui des entrées dans le pays, contribuant à la première baisse en sept ans des étrangers résidents à 2 811 543, soit 55 172 de moins qu’en 2020.

Le nombre de Japonais a diminué de 428 617 pour atteindre 123 842 701, soit la 12e année consécutive de baisse, les décès étant plus nombreux que les naissances dans une société vieillissante.

Le nombre annuel de nouveau-nés au Japon est tombé à un niveau record de 843 321, tandis que le nombre de décès s’est élevé à 1 373 929, en légère baisse par rapport à l’année précédente.

Les personnes âgées de 65 ans ou plus représentaient 28,73 % de la population totale, soit 0,32 point de pourcentage de plus que l’année précédente. La proportion de personnes âgées de 15 à 64 ans, considérées comme la population active, représentait 59,09%, en baisse de 0,20 point.

A découvrir également :  Faits surprenants sur le Japon

Par région, 42 des 47 préfectures du Japon ont vu leur population diminuer, tandis que Tokyo et les préfectures voisines de Saitama, Chiba et Kanagawa, ainsi qu’Okinawa, ont vu leur nombre de résidents augmenter.

Source